ENGLISH

Le dévoilage d'une roue

par Sheldon Brown  (gourou du vélo – 1944-2008)

Traduction : collectif Vélotaf et GrenobleVTT, coordonné par Gwenn Boussard

Remarque

Cet article traite du dévoilage (du redressement mineur) d'une roue. Pour monter une roue à partir de zéro, nous vous invitons plutôt à consulter cet article.

Le texte original fut écrit en 1979, puis révisé en 2000.

De l’entretien et de la réparation du vélo, le dévoilage des roues est le plus difficile. Dans bien des cas, un bon monteur de roues arrivera à faire des merveilles sur une roue qui semble détruite. Mais une personne qui essaye de rectifier légèrement le voile d’une roue sans en avoir les compétences idoines peut transformer une simple imperfection en catastrophe. Si vous avez une roue de bonne qualité qui est sérieusement endommagée, amenez-la à un bon monteur de roues. Si vous voulez apprendre à le faire par vous même, la meilleure manière est de commencer en construisant et en dévoilant une nouvelle roue en utilisant des jantes et des rayons neufs. Avant de vous attaquer aux réparations compliquées il est bien plus facile d’acquérir les fondamentaux en ne travaillant qu’avec des composants intacts.

Sans prétendre qu’on ne peut s’en sortir avec quelques connaissances en mécanique en cas de dommage modéré sur une roue, je recommanderais de ne pas toucher à vos rayons tant que n’aurez pas maîtrisé la plupart des autres aspects de l’entretien du vélo.

Supposons que nous ayons une roue voilée à corriger. En tournant, la jante peut venir toucher un des patins de frein, ou les deux, ou même juste s’en approcher.

Recherchez la présence de déformations

La première étape est de vérifier l’état de la jante elle-même. Si la jante a une déformation (bosse), aucun réglage de tension sur les rayons ne pourra résoudre le problème. Vos freins frotteront au niveau de la section écartée, provoquant de dangereux à-coups lors du freinage, voire un blocage complet de la roue lors d’un freinage puissant. Cela provoquera également un point d’usure sur le pneu au niveau de cette déformation.

Vérifiez la tension des rayons

Une fois que vous vous êtes assurés que la jante était exempte de toute déformation ou plat sérieux, vous devez vérifier la tension des rayons. Appliquez votre pouce sur un rayon et les autres doigts sur la rayon immédiatement adjacent, et serrez. Les rayons devraient être fermes. Ils ne doivent fléchir qu’à peine quand vous serrez fermement. Recommencez l’opération jusqu’à avoir fait le tour complet de la roue, et vérifié chaque rayon. Serrez avec vos doigts quelques rayons d’autres vélos pour vous faire une idée de ce qu’est une bonne tension. Il est à peu près impossible d’avoir des rayons trop tendus, alors qu’il est très commun qu’ils soient sous-tendus. Il est normal que les rayons côté roue libre soient plus tendus.

Si tous vos rayons sont sous-tendus, commencez par retirer de la roue le pneu, la chambre à air, et le fond de jante. Les opérations suivantes peuvent être facilités avec une goutte d’huile fine sur chaque écrou. Commencez au niveau du trou de valve, faites le tour de la jante en resserrant chaque rayon d’autant exactement. Ne vous arrêtez que lorsque vous arrivez à nouveau au niveau du trou de valve pour être sûr que vous avez resserré chaque rayon une seule et unique fois.

Je recommande de ne resserrer que d’un demi-tour maximum à la fois. Resserrez tous les rayons d’un demi-tour et vérifiez à nouveau la tension. Si tous les rayons sont encore sous-tendus, recommencez l’opération. Si vous avez du mal à visser les écrous après avoir fait les trois quarts de la roue, vous avez trop tendu la roue. Dans ce cas desserrez tous les rayons que vous venez de tendre en rebroussant chemin jusqu’au trou de valve. Il est important de ne jamais perdre de vue le rayon sur lequel vous travaillez. Si vous ne retendez pas tous les rayons d’autant exactement vous allez voiler votre roue. La plupart du temps la tension maximale d’un rayon est atteinte quand vous ne pouvez plus visser plus l’écrou sans le détruire.

Si tous vos rayons sont suffisamment tendus à l’exception de quelques-uns, la pire erreur à commettre serait de retendre ces rayons sous-tendus. Il est possible que des écrous se dévissent tout seul, en particulier sur les roues montées avec une tension d’origine insuffisante, mais c’est rare. En général s’il n’y a qu’un rayon sous-tendu, ou un peu plus, c’est parce que la jante a été déformée et a relâché la tension de ce(s) rayon(s). Dans ces conditions, essayer de retendre le rayon en question n’aboutira qu’à aggraver la déformation de la jante. La jante devrait être redressée d’abord.

Une roue peut se voiler (les flancs de la jante ondulent d’un côté et de l’autre lorsqu’on fait tourner la roue). La jante elle-même peut être tordue, en général après avoir heurté un trou ou un obstacle, ou le problème peut venir d’un rayon cassé ou non tendu.

La vérification de la tension des rayons révélera tout rayon cassé. Tout rayon cassé doit être remplacé et mis en tension avant de toucher aux autres rayons. Dévoilez au mieux la roue en ne touchant qu’aux rayons tout juste remplacés. Vous aurez alors peut-être à affiner en réglant la tension des rayons adjacents à ceux que vous avez changé.

Si aucun de vos rayons n’est cassé, mais que vous avez des raisons de penser que certains se sont détendus sous l’effet des vibrations, tournez-vous vers un monteur de roues expérimenté qui pourra dévoiler la roue verticalement et horizontalement.

Inspectez les jantes

Sur la plupart des roues voilées, le problème vient d’une jante tordue. Retirez les pneus, chambre à air, et fond de jante si ce n’est pas déjà fait. Si vous avez un stand de dévoilage à disposition profitez-en. Sinon votre vélo en fera office. Suspendez ou maintenez de quelque façon votre vélo de façon à ce que les roues tournent librement, avec les freins à la bonne hauteur. Si vous travaillez sur la roue arrière, retirez-là du vélo et remontez là de façon à ce que la chaîne ne touche plus les pignons.

Retirez les patins de freins et remontez-les à l’envers de façon à ce que la garniture soit tournée vers l’extérieur, et que l’écrou soit tourné vers la jante. dé-serrez la vis de centrage du frein pour permettre aux étriers d’être assez libres pour qu’en les manipulant vous puissiez amener l’écrou contre de la jante, et l’en écarter. Ces écrous remplaceront les palpeurs d’un stand de dévoilage.

Faites tourner la roue et repérez l’endroit du pire voile, c’est à dire là où la jante s’éloigne le plus de sa position moyenne. Admettons qu’à l’endroit de ce pire voile, la jante dépasse du côté droit. Approchez le patin droit jusqu’à ce qu’il ne frotte la jante qu’en un seul endroit au cours de la rotation de la roue. Évaluez la tension des rayons proches de cette zone.

Si les rayons rejoignant le flasque droit du moyeu sont sous-tendus, et que ceux rejoignant le flasque gauche sont bien tendus, c’est le résultat d’une jante tordue. Puisque la jante a été tordue vers la droite, elle soulage les rayons côté droit, tandis qu’elle augmente la tension des rayons du côté gauche. Si vous vous contentez de tendre les rayons gauches de cette zone, cela rectifiera le voile, mais créera en même temps un plat dans la même zone. Même si vous arrivez à obtenir une roue sans voile de cette façon, elle sera gravement fragilisée parce que la tension des rayons sera inégale.

Le bon geste est alors de redresser la jante vers sa forme originale, puis de la dévoiler finement avec les rayons. Les roues légères peuvent être resserrée assez facilement en plaçant le genou ou le pied au sommet de la bosse, et en tirant de vos main de chaque côté de cette bosse. Cette technique ou toute autre similaire peut être utilisée dans les cas d’une bosse dépassant d’au moins un centimètre, et à condition qu’il n’y ait pas de rayon cassé. Même une roue déformée en chips (pliée en 8) peut être rendue utilisable avec cette technique. Si vous n’êtes pas sûr de vous, vous avez moins de chance de faire des dégâts en redressant une jante avec votre genou, aussi spectaculaire que cela soit, qu’avec une clef à rayon mal utilisée.

Si la jante dépasse vers la droite, et que les rayons de droite sont plus tendus que ceux de gauche, ou d’une tension équivalente, les rayons sont l’origine (et le remède) du mal. Travaillez sur la zone environnante en retendant les rayons de gauche, et en détendant les rayons de droite, le tout de façon à garder une tension globalement identique. Si, par exemple, la déformation se répartie sur quatre rayons, vous pourriez resserrer les deux rayons de gauche d’un quart de tour chacun, et détendre les deux rayons de droite d’un quart de tour. Si seuls trois rayons sont concernés, admettons deux à gauche et un à droite, vous pourriez tendre les rayons de gauche d’un huitième de tour chaque, et celui de droite d’un quart de tour. En préservant cette tension globale, vous pouvez rectifier le voile sans créer de faux-rond. Tant que vous n’aurez pas acquis une longue expérience, ne tournez jamais un écrou de plus d’un quart de tour à la fois lors de la rectification d’un voile.

Surveillez la progression

Maintenant que vous avez réalisé un ajustement sur le pire voile à droite, vérifiez si vous l’avez amélioré ou s’il a empiré. S’il a empiré, vous avez tourné les écrous à l’envers, corrigez donc immédiatement. S’il s’est amélioré, ne cherchez pas à le réduire complètement. Faites à nouveau tourner la roue pour voir si ce voile est toujours le pire voile à droite de la roue. Si oui, rectifiez-le un peu plus. Si non, ou si vous n’êtes pas sûr, cherchez le pire voile à gauche et travaillez dessus. Si vos continuez à alterner d’un côté à l’autre de cette manière, la roue gardera son axe (“dish”). La roue restera centrée latéralement.

Le rayon est en effet le boulon de son écrou. Ils ont un filetage à droite standard, mais comme la clé à rayons tourne l’écrou par en-dessous, il est très facile de se tromper de sens de vissage. C’est comme de regarder l’arrière d’une horloge avec un fond transparent : les aiguilles sembleraient tourner dans le sens contraire au sens normal, à cause du point de vue inhabituel.

La tête de l’écrou a habituellement une fente pour tournevis plat. Normalement elle est inutilisable pour le dévoilage, parce qu’on ne peut pas serrer suffisamment l’écrou avec un tournevis. Cependant c’est un bon indice pour se souvenir dans quel sens tourner l’écrou. Imaginez que vous utilisez un tournevis pour serrer l’écrou. Vous le tourneriez dans le sens des aiguilles d’une montre. Il suffit alors d’utiliser la clé à rayons pour le tourner dans ce même sens. A chaque fois que vous hésitez sur le sens de rotation d’un écrou, n’y touchez que quand vous êtes sûr, sinon vous pourriez empirer les choses.

Quand les rayons sont tendus, et en particulier si les filetages n’ont pas été huilés, tourner l’écrou risque de mettre le rayon en torsion avant de visser effectivement l’écrou sur le filetage du rayon. Supposons que vous voulez tendre un certain rayon d’un quart de tour. Il se pourrait fort bien que le rayon se mette en torsion d’un huitième de tour, puis que l’écrou visse réellement sur le rayon d’un huitième de tour. Vous avez tourné l’écrou d’un quart de tour, mais il n’a tendu le rayon que d’un huitième de tour. En fait la torsion se défera d’elle-même en terminant le vissage dans l’écrou, et voilera la roue. La manière la plus simple d’éviter ce phénomène est de tourner l’écrou de trois huitièmes de tours puis de revenir d’un huitième de tour. La quantité de torsion qu’un rayon peut emmagasiner varie d’un rayon à l’autre, mais avec la pratique vous sentirez quand vous mettez un rayon en torsion ou quand vous soulagez cette torsion.

Une fois la roue dévoilée, observez l’intérieur de la jante et vérifiez qu’aucun rayon ne dépasse de l’écrou. Si c’est le cas vous devez couper la partie qui dépasse, ou ils perceront la chambre à air, si vous n’avez pas de boyaux. Si vous avez huilé les écrous, nettoyez l’intérieur et l’extérieur de la jante. L’huile abîmerait le pneu et diminuerait l’efficacité des patins de frein.

Ne vous dépêchez pas. La vitesse d’exécution ne vient qu’après une longue pratique. Prenez votre temps, et si vous commencez à vous agacer, interrompez-vous. Allez faire un tour et détendez-vous, faites autre chose pendant quelques heures et n’y revenez que frais et dispos.

© 1997, 2000  —   Sheldon Brown
Traduction : 2009. collectif Vélotaf et GrenobleVTT coordonné par Gwenn Boussard
Mise à jour : 2013-10-21

 

 


SITE GLOBAL


GLOBAL SITE

Les triplettes de Montréal
SITE VÉLO

Les triplettes de Montréal
BICYCLING SITE

Vous voulez me contacter ? Voici l’adresse : You want to reach me? Send-me e-mail:

Maquette et conception du site : Site design: Michel Gagnon